20px
20px
Bloc texte

Fête nationale du Québec : 24 juin

On y célèbre la province de Québec. Plusieurs événements festifs sont organisés dans les différentes régions du Québec. 

Fête du Canada: 1er juillet

La Fête du Canada est soulignée dans plusieurs régions du Québec. Dans la Ville de Québec, des festivités ont lieu sur la terrasse Dufferin et sur les plaines d’Abraham. 


17 mars: Saint-Patrick

La Saint-Patrick est une fête chrétienne qui célèbre le saint patron de l’Irlande. Au 19e siècle, plusieurs Irlandais habitaient Québec et aujourd'hui, de nombreux Québécois ont des origines irlandaises.

1er avril: Poisson d’avril

Journée où l'on fait des canulars, des plaisanteries, des farces à nos amis et familles. Fête importante dans les écoles québécoises. 

2e dimanche de mai: Fête des mères

Lors de cette journée, les mamans sont mises à l'honneur. 

3e dimanche de juin: Fête des pères

Lors de cette journée, les papas sont mis à l'honneur. 

2 dernières semaines de juillet: Vacances de la construction

Tous les ouvriers du Québec sont alors en congé, et ce, depuis 1971.

31 octobre: Fête de l'Halloween

Les enfants, généralement costumés, circulent de maison en maison, dans leur quartier, pour y demander des bonbons. Des soirées sont organisées dans plusieurs demeures, bars et restaurants pour l'occasion, et les gens sont invités à se déguiser.

11 novembre: Jour du souvenir

Journée en l'honneur des soldats disparus.

26 décembre: Boxing day

Journée de soldes dans les magasins.

20px
Bloc texte

Au Québec, le pourboire est culturel. Pour un bon service, on laissera généralement 15 % du prix de la facture. Le pourboire n'est pas obligatoire, mais ne pas en laisser sera considéré comme une insatisfaction de votre part. 

Une pratique culturelle

Il est important de noter qu'au Québec, le pourboire n'est pas inclus sur la facture, même s'il constitue une majeure partie du revenu de certains salariés. En effet, le pourboire est tellement coutume que les « employés à pourboire » reçoivent un salaire minimum moindre. 

Le pourboire perçu lors d’un paiement par carte bancaire est automatiquement remis au salarié concerné.

Combien donner?

  • Serveurs(ses) restaurants / bars : Si satisfait, 15 % ou plus du montant de la facture
  • Livreur(se) de restaurant : 10 %
  • Livreur(se) d’épicerie : 1 à 2 $
  • Chauffeur(se) de taxi : 10 % du prix de la course
  • Guide touristique : selon l'activité


Bien entendu, rien ne vous y oblige si vous êtes insatisfaits du service rendu.

20px
Bloc texte

Les Québécois sont extrêmement attachés à la langue française et font beaucoup d'efforts afin de la préserver et de la promouvoir. Le Québec est la seule province du Canada ayant le français comme langue officielle. Le français est le symbole d’appartenance à la société québécoise.

D'ailleurs, au Québec, des lois ont été adoptées afin d’affirmer l’identité francophone, de protéger les droits linguistiques, de promouvoir l’épanouissement de la langue française et de garantir à la minorité anglophone l’usage de sa langue et de ses institutions.

Historiquement, la base du français québécois est le français populaire des 17e et 18e siècles. À l’origine, les colons provenaient de différentes régions et parlaient plusieurs patois. Le québécois et le français sont aussi éloignés l’un de l’autre que l’américain et l’anglais. Par exemple, alors que le Français prend un petit-déjeuner le matin, déjeune le midi et dîne le soir, le Québécois déjeune le matin, dîne le midi et soupe le soir. Aussi, il faut savoir que les Québécois utilisent beaucoup d'anglicismes.

Charte de la langue française

20px
Bloc texte

Visiter le Québec, c’est aussi apprendre à connaître le Québécois, cet être complexe, dans toute sa simplicité.

Qui est-il?

Le Québécois se souvient. Il est fier de ses origines, aime faire connaître ses traditions, partager sa langue. Cette langue, un mélange de français et d'expressions douteuses, est à la fois incompréhensible et charmante.

Bon vivant, le Québécois aime faire la fête et bien manger. Il apprécie la simplicité et évite de s'enfarger dans les fleurs du tapis. Il sera fier de vous faire découvrir son coin de pays et se fera un plaisir de vous expliquer où trouver la meilleure poutine de la région. Essayez moitié sauce brune, moitié sauce BBQ. Vous me remercierez plus tard.

S'enfarger dans les fleurs du tapis: se compliquer la vie, mettre l'accent sur des détails inutiles.
Poutine: met typique de la culture québécoise

Le Québécois fuit la chicane. C'est une personne consensuelle, prête à faire des compromis. Il est l'eau dans votre vin, le médaillé d'or du consensus. Il est celui qui pognera les nerfs dans sa voiture sur l'heure de pointe sans klaxonner, celui qui saura être poli même s'il est en beau maudit. Heureux de nature, le Québécois a aussi un sens de l'humour très développé: il ne se froisse pas facilement, sauf si vous osez parler en mal du hockey.

Pogner les nerfs: se fâcher.
Être en beau maudit: être contrarié.

Le Québécois, il est essentiellement gentil. Dans la rue, il vous saluera si vous lui souriez. Au magasin, il vous ouvrira la porte. Il vous remerciera, souvent, et s'excusera pour tout et pour rien, souvent. Il s'excusera de vous déranger, de vous bousculer sans le faire exprès ou de passer trop près de vous en temps de pandémie. Le Québécois aime aider, aussi. Si vous l'arrêtez dans la rue pour lui demander votre chemin, il sera heureux de vous répondre. J'oserais même dire que ça ne lui dérangera pas pentoute!

Pas pantoute: pas du tout.

S'il vous invite à souper, le Québécois vous fera connaître les meilleures bières de sa région, communément appelées les bières de micros. Les microbrasseries, ces commerces spécialisés en confection de bières artisanales, au Québec, elles sont nombreuses. Si vous êtes vous-même fan de bière, ces entreprises sont incontournables. Souvent fortes en alcool, leurs bières seront aussi des produits de choix pour virer votre première brosse québécoise.

Bières de micros: bières de microbrasserie, de brasseries artisanales.
Virer une brosse: faire la fête.

Le Québécois à travers les saisons

Avec des saisons bien distinctes, le Québec offre un grand éventail d'activités extérieures. Les Québécois, ils ont un faible pour le plein air. À l'été, les sports nautiques sont un must: kayak, canot, rafting, standup paddle (SUP), et bien plus. La saison étant relativement courte, les gens d'ici profitent de l'été comme nul part ailleurs.

En automne, le Québécois moyen qui se respecte fera au moins une randonnée dans les montagnes. La randonnée n'est pas complétée tant qu'au moins une photo des arbres rouges et oranges n'est pas publiée sur les réseaux sociaux. Pas de photo, pas de rando. Il faut dire que les couleurs d'automne au Québec sont impressionnantes, alors on a envie de les montrer.

L'hiver, pour sa part, divise les Québécois en deux groupes: les fans de sports d'hiver d'un côté, et les gens qui hibernent de l'autre. Ceux qui osent mettre le nez dehors en profitent pour faire de la motoneige, de la raquette, du ski alpin, du patin... et déneiger leur voiture. Souvent.

Il n'en demeure pas moins que les braves sont récompensés par les paysages d'hiver absolument magnifiques qu'offre le Québec.

Au printemps, ceux qui hibernaient reprennent vie. Le Québécois aime se rassembler, en famille ou entre amis, dans les différentes cabanes à sucre de la province. Ces cabanes à sucre, elles font partie intégrante de la culture québécoise. Si vous possédez une chemise à carreaux et que vous visitez le Québec au printemps, vous ne pouvez pas passer à côté de cette expérience (même sans chemise à carreaux, vous serez admis, bien sûr!).

L'expérience complète

Finalement, pour réellement découvrir le Québec et apprécier l'expérience dans toute sa splendeur, il faut aussi prendre le temps de connaitre son peuple. Outre ses paysages magnifiques, ses événements culturels de toutes sortes, son fleuve interminable, ses montagnes et ses campagnes, le Québec a encore plus à offrir à qui veut bien l'explorer.

Pour connaître les endroits inédits de chaque région, le meilleur moyen est de discuter avec les gens de la place. Fier, le Québécois aime faire découvrir sa province et ses produits, et il est le meilleur allié (avec sosvoyage!) pour votre visite en terre québécoise.

Arrêtez de niaiser avec la puck et venez nous voir!

Niaiser avec la puck: être hésitant, prendre du temps avant d'en arriver à une décision.

Charline

Plume et sac à dos, blogue réflexions et voyages
20px